Après un Démo Day où l’on a pu assister à des Pitchs de startups Blockchain visant à disrupter de nombreuses industries, l’International Blockchain Week à Shanghai s’est terminé par la tenue du Sommet Mondial de la Blockchain les 23 et 24 septembre 2016.Si la plupart des personnes présentes à la DevCon2 avaient quitté l’événement, les représentants des grandes entreprises et investisseurs chinois ont envahi les couloirs de l’hôtel. En disposant d’une salle de près de 800 personnes pleine à craquer, la Blockchain Week s’est clairement présentée comme l’événement Blockchain de l’année.

Le Sommet Mondial de la Blockchain a débuté avec le discours d’ouverture de Vitalik Buterin, père fondateur d’Ethereum. Selon lui, les évolutions et développements de la technologie Blockchain ont énormément avancé en seulement trois ans, en Chine en particulier. Alors que la Blockchain adressait d’abord la question des crypto-monnaies et de la place des Miners, il existe un réel intérêt croissant pour les technologies Blockchain. Si les projets de startups étaient encore à l’étape du PowerPoint en 2014 lors de la DevCon1 à Londres, ils se concrétisent rapidement avec des réalisations qui prennent vie et surtout des applications dans des domaines très divers. Vitalik a souligné que « si l’on parlait beaucoup du Bitcoin il y a quelques années comme étant une crypto-monnaie utilisée par des criminels, les entreprises commencent désormais à parler de la Blockchain comme une réelle opportunité ».

Le Sommet Mondial de la Blockchain a d’abord été marqué par les témoignages des représentants des grandes banques et institutions publiques concernant le cadre règlementaire de la Blockchain, à la fois en Chine et à l’étranger. Les représentants de la Banque of China et ChinaLedger ont évoqué l’idée de pouvoir apporter de la régulation à la Blockchain ce qui leur permettrait de disposer de davantage de contrôle sur les transactions, les comptes, et les smart contrats. Si cette représentation de la Blockchain n’a pas fait l’unanimité dans la salle, beaucoup de membres de la crypto-communauté soulignaient que l’idée de réglementer la Blockchain irait à l’encontre de ses valeurs fondamentales. Marley Gray de Microsoft a présenté le nouveau projet Blockchain de la firme américaine, appelé « Bletchley ». Une solution qui fournit des applications distribuées sur la plateforme Cloud qu’est Azure. Joseph Lubin, fondateur de Consensys, a apporté son expertise lors d’une conférence de très haut niveau exprimant avec succès son idée d’utiliser la Blockchain comme la prochaine génération de base de données.

Alors que de nombreux projets Blockchain concernent le secteur de la finance, Cotricity, représentée par Martin Lundfall et John Lilic, vise à apporter la technologie Blockchain dans votre maison afin de « partager votre énergie » en utilisant des « contrats d’énergie renouvelable entre les producteurs et les consommateurs locaux via le Blockchain ». Ces smart contrats agissent comme une solution clé dans le système de distribution. Si les membres de la communauté se sont interrogés sur la nécessité de disposer d’un dispositif IoT ou une boîte supplémentaire pour mener à bien le processus de partage, Martin Lundfall a assuré qu’aucun équipement supplémentaire ne serait nécessaire.

Le transfert d’argent de pair à pair (Peer to Peer) a été le dernier sujet qui emballé la communauté présente à l’événement. Après le lancement de sa solution de paiement sur iMessage il y a quelques semaines, le PDG de Circle, Jeremy Allaire a annoncé que la société allait bientôt ouvrir un bureau en Chine visant à « lancer une nouvelle expérience de paiement à l’échelle internationale ». De même, la communauté fut également très emballée par le Pitch du Bill Barhydt, CEO de la startup américaine Abra, une application mobile de transfert d’argent de particulier à particulier. Sa démonstration a permis de se rendre compte comment il est désormais possible d’échanger de l’argent partout dans le monde en quelques secondes grâce à la technologie Blockchain. Comme Circle, la croissance internationale est la prochaine étape pour Abra. Bien que l’application mobile ait été développée pendant deux ans, ce qui peut paraitre long pour une startup, Bill Barhydt a assuré que « la société n’a montré aucun problème de liquidité avec ses clients », garantissant d’agir comme une crypto-monnaie stable.

Feng Xiao, fondateur de Wanxiang Blockchain Labs, a officiellement annoncé le lancement de la construction d’une ville intelligente à Hangzhou. La ville, qui prévoit de loger une population de 90.000 habitants, utilisera une plateforme basée sur l’intelligence artificielle et la Blockchain pour gérer tout type de transaction et échange entre les individus. Il est prévu de mettre à disposition des habitants des voitures intelligentes, un registre Blockchain qui régit l’activité de la ville et qui s’appuie sur des batteries de stockage d’énergie, ainsi que des services Cloud couplés à la Blockchain. Pour cela, Wanxiang Blockchain Labs entend investir près de 27 milliards d’euros sur une période de 7-10 ans.

Last but not least, nombreux sont ceux qui attendaient avec impatience le Pitch d’Augur qui se présente comme le prochain Siri utilisant la Blockchain. La présentation s’est déroulée en reprenant l’exemple de l’élection présidentielle américaine Clinton – Trump, Augur permet aux individus de combiner la prédiction de marché avec la puissance du réseau décentralisé en vue de construire le meilleur outil de prévision que l’on puisse avoir. Une prouesse technologique qui permet également de récompenser en « Augur Token » ceux qui participent au projet et qui obtiennent les bonnes réponses.

La deuxième journée du Sommet Mondial de la Blockchain a été l’occasion pour des startups Blockchain avancées en la matière de présenter la deuxième phase de leur projet.

Chronicaled, une solution qui permet de sécuriser tout objet physique dans la Blockchain, a notamment connu un franc succès. Si Chronicaled utilise des smart contrats sur Ethereum et de l’IoT pour sécuriser les biens physiques dans la Blockchain, Everledger présente une autre solution permettant de mesurer et enregistrer toutes les caractéristiques des objets dans la Blockchain sans avoir besoin de lier une puce électronique dans l’objet à sécuriser. Selon certains investisseurs présents dans la salle, les diamants représentent un cas d’utilisation intéressant qui fait d’Everledger une startup qui attire l’attention. En effet, il y existe aujourd’hui plus de 98.000 diamants sécurisés dans la Blockchain. Everledger était sans aucun doute l’une des applications Blockchain les plus appréciées par les investisseurs tout au long de la semaine.

Open Bazaar, présenté par Brian Offmann, était dans toutes les discussions après que son CEO ait annoncé le lancement de la deuxième version de la plateforme. Alors que l’objectif initial était de créer une « Ebay décentralisé », la startup va désormais lancer un produit plus ouvert au grand public. L’expérience utilisateur et la conception ont davantage été pris en compte pour convaincre de plus en plus d’entreprises de vendre leurs articles sur Open Bazaar.

Ainsi, le Sommet Mondial de la Blockchain à Shanghai a clairement rempli son contrat en donnant un très bon aperçu des prochaines applications Blockchain sur la scène internationale et ce, dans diverses industries. De l’utilisation des Stable Coin à la création d’une empreinte numérique universelle en passant par la distribution et le partage d’énergie via un registre distribué, nous avons tous quitté Shanghai très impatients de voir comment la Blockchain va changer nos vies au cours des prochaines années.