Après une DevCon2 passionnante où les pères fondateurs de la communauté Ethereum et ses développeurs se sont réunis pour annoncer des évolutions majeures sur Ethereum, la Semaine Internationale de la Blockchain a eu lieu du 22 au 24 septembre 2016 réunissant des développeurs Blockchain du monde entier, des entrepreneurs mais aussi de nombreux investisseurs américains, européens et surtout asiatiques. Au programme, l’avenir de la technologie Blockchain. L’événement, organisé par Wanxiang Blockchain Labs, a débuté par le Démo Day avant de laisser place au Sommet Mondial de la Blockchain.

Parmi les nombreux Pitchs de startups tout au long du Démo Day, quelques prétendants ont particulièrement attiré notre attention.

EtherLoan, un Pitch populaire qui a fait des fans dans la salle, se présente comme une solution qui vise à débarrasser les plateformes de prêts centralisés du fléau des coûts élevés et du piratage. La solution d’EtherLoan permet de connecter des membres d’une communauté distribuée avec des emprunteurs et prêteurs. Il est désormais possible d’envoyer directement des fonds dans des smart contacts pour participer à un prêt. L’emprunteur rembourse alors le prêt, les fonds sont automatiquement distribués aux prêteurs, l’emprunteur a ainsi créé une nouveau « EtherLoan ». Les conditions d’emprunt sont personnalisables et permettent une négociation plus facile des taux d’intérêt.

ujomusic

Si la demande en matière de consommation d’œuvres numériques musicales atteint aujourd’hui un niveau très important, pourquoi le business n’est-il pas encore rentable pour les artistes ? C’est la question que s’est posée UjoMusic. En diffusant leurs œuvres sur plusieurs plateformes de streaming musical, il est difficile pour eux de garder le contrôle sur la diffusion de leurs musiques. UjoMusic propose ainsi un nouveau moyen de rémunérer les artistes de manière directe après chaque écoute. Plus besoin de passer par un tiers, chaque morceau est « taggé » avec une référence numérique, ce qui permet à l’artiste de garder le contrôle sur la diffusion de ses œuvres, et surtout d’être rémunéré sans attendre.

Plusieurs projets de « Stable Coin » ont notamment été présentés, c’est-à-dire disposer d’un Coin stable quelque soit le cours de la crypto-monnaie sur laquelle le Coin est indexé, (ex : Stabl Coin et DGX, qui est indexé sur le prix de l’or). L’une des idées les plus attrayantes fut Decentralized Capital, une solution qui utilise des actifs pour acheter et sécuriser des Tokens. Selon Hadrien qui conduit un projet similaire appelé STABL, « Le Coin parfait sera celui qui est complètement décentralisé, et ce n’est pas encore le cas. Les mécaniques qui font que ce Coin conserve une valeur stable doivent rester sur la chaîne et non pas en dehors de la chaîne ».

Parmi les projets les plus appréciés, on retiendra aussi Bestowit.global, une solution qui vise à créer un testament de vie dans une enveloppe dite intelligente et qui stocke la volonté du défunt dans la Blockchain. Une idée très ambitieuse et un marché qui ne s’arrête jamais…

uport

Toutefois, le grand gagnant de la journée fut incontestablement UPort, une application mobile qui permet de gérer son identité numérique soutenue par Ethereum. Les informations personnelles de l’utilisateur sont stockées dans un contenu personnel composé d’attributs de réputation comme par exemple son numéro de carte d’identité, son adresse e-mail, permettant aux institutions officielles comme les banques et autres organismes de se connecter cryptographiquement à ces attributs et de se porter garant de leur validité.

Des projets Corporates

Le Démo Day était aussi l’occasion pour des grandes entreprises de présenter leurs solutions. IBM a ouvert le bal en faisant la démo de son initiative d’Open Blockchain, une initiative de « shadowchain » qui s’appliquerait aussi bien ainsi à la Supply Chain, la location de voiture entre pairs ou encore l’entretien des avions. John Wolpert, Directeur de l’offre d’IBM a notamment parlé de Hyperledger, le projet Blockchain Open Source évoluant de manière très rapide selon lui avec aujourd’hui plus de 80 entreprises clientes (IBM, Intel, Accenture, JP Morgan, Airbus, la banque ANZ, et Cisco etc.). Parmi eux, vingt de ces partenaires sont basés en Chine. Les principaux projets Hyperledger présentés ont été Fabric, Sawtooth Lake, Hyperledger Explorer et SDK Fabric-py.

Plus tard dans la semaine, Brian Behlendorf de Hyperledger et la Fondation Linux, ont évoqué la construction d’un réseau axé sur le développement des communautés Open Source afin de construire une solution hyperledger. Ainsi, il serait question de créer un cadre Open Source Blockchain pour les entreprises, comprenant notamment le Framework. Par sa participation à la Blockchain Week et ses annonces, IBM affiche donc clairement son identité et sa volonté de présenter sa marque comme une référence dans les applications Blockchain.

Ainsi, si le Démo Day fut l’un des moments phares de la Blockchain Week, on retiendra que les premières applications Blockchain dépassent le cadre de la finance. Elles s’appliquent à de nombreuses industries transverses et ce, à l’échelle mondiale. Le Démo Day a laissé place au Global Blockchain Summit où des corporates et startups ayant déjà réalisé leurs preuves de concept sont venues présenter la suite de leurs aventures.